Image Image Image Image Image Image Image Image Image
  Accès Etudiant   Tél. 04 91 47 95 52

Sup Provence

 

En quelques mots….

 

Historique

La préparation au concours Paces ? Les deux cofondatrices de Sup Provence connaissent le sujet pour avoir, dans les années 1990, exercé pendant plusieurs années comme professeur de chimie biochimie et professeur de physique biophysique dans différentes structures.
De ces expériences, elles ont retiré un véritable savoir-faire mais aussi de solides certitudes : permettre aux étudiants de réussir ce concours réputé difficile nécessite une méthodologie stricte alliée à un accompagnement sensible, au plus proche des élèves.

 

Fortes de ces constats, Sandra Dorai et Sophie Passaro ont lancé Sup Provence à l’aube de l’an 2000. Leur tout premier choix ? Ne se consacrer qu’au concours Paces pour garantir l’efficacité de leur structure. Elles ont alors constitué une équipe ad hoc avec des enseignants diplômés triés sur le volet. Puis, au fil des ans, se sont greffés un coach et nombre de tuteurs, étudiants ayant réussi leur concours après être passés par Sup Provence.
Le succès est venu sans attendre mais les deux directrices ont décidé de limiter leurs effectifs afin de privilégier la qualité des enseignements et garantir un accompagnement individualisé.

 

Caractéristiques

Depuis plus de 15 ans, Sup Provence ne prépare qu’au seul concours Paces, gage de connaissance de ses modalités, arcanes et difficultés.
L’équipe a mis en place une pédagogie spécifique adaptée à ce concours, tant pour l’assimilation des connaissances que pour l’acquisition de méthodes de travail efficaces.
Pour l’année 2015-2016, lors d’un sondage* anonyme réalisé en interne, 100 % des étudiants se sont déclarés satisfaits de Sup Provence sur le plan général.

Par ailleurs, les effectifs globaux sont limités à 120 étudiants et les classes sont constituées de 16 à 20 étudiants seulement pour les primants
et les doublants. Les étudiants et leurs parents ont accès librement aux annales corrigées, notes et cours du jour, ainsi qu’aux emplois du temps sur le site Internet de l’établissement.

Enfin, Sup Provence est situé à deux minutes à pied de l’université, et les horaires de travail sont adaptés aux heures de cours des étudiants.

 

Esprit

Malgré une mise en concurrence inhérente au concours, l’équipe de Sup Provence constate chaque année que la solidarité est de mise dans son établissement. Lorsque, dans un groupe, l’ambiance est agréable, l’atmosphère de travail s’en ressent. Cela permet de passer une année studieuse dans de parfaites conditions.
C’est cela, l’esprit de Sup Provence : un environnement chaleureux au sein duquel dirigeantes, enseignants, tuteurs, coach et étudiants sont solidaires pour atteindre un seul objectif :
La réussite.

L’équipe…

 

L’équipe pédagogique

L’équipe est constituée d’enseignants diplômés, d’un coach et de tuteurs passés par les bancs de Sup Provence.
Les enseignants sont qualifiés (Doctorat, DESS, DEA et 2e cycle universitaire) et en poste depuis plusieurs années. Souvent présents dans les locaux, facilement joignables, ils répondent à toutes les questions posées. Pour l’année 2015-2016, lors d’un sondage* anonyme proposé par la prépa, 100% des étudiants ont été satisfait de la qualité de l’enseignement, et plus de 94 % des étudiants estiment que les enseignants ont été disponibles. Enfin, plus de 95 % affirment avoir eu un suivi, dont plus de 81% d’entre eux assurent avoir bénéficié d’un suivi personnalisé.

 

Les tuteurs

Quant aux tuteurs, ce sont des étudiants qui ont préparé leurs concours à Sup Provence les années précédentes. Ils apportent soutien pédagogique et savoir-faire aux étudiants de la prépa.
« Nous regardons comment ils travaillent, comment ils apprennent, explique Marie, tutrice et étudiante en deuxième année de médecine. Nous les aidons à organiser leur journée et à construire leur emploi du temps de révision. Cela fait plaisir de pouvoir partager son expérience. Et puis, le soutien de Sup Provence m a été indispensable. Sans cela, je n’aurais pas eu mon concours en tant que primante. C’est aussi par reconnaissance que je viens prêter main-forte !»

 

Le coach

En 2011, nouveauté dans le monde des prépas : un coach est venu renforcer l’équipe ! Thomas Rolin intervient dans les différentes formules proposées, où il fait ce qu’il nomme de « l’imagerie positive». En quelques mots ? « Je demande aux gens d’imaginer leur réussite pour en renforcer l’attraction, explique-t-il. Cela rend l’objectif réaliste, donc réalisable.»
Il est aussi engagé sur tous les aspects méthodologiques. « J’apprends à apprendre, s’amuse-t-il. Je définis pour chaque individu son profil d’apprentissage : visuel, auditif ou kinesthésique. Et j’aide à la création de cartes mentales qui permettent, en passant par les images et en mêlant créativité et organisation, d’activer la mémoire plus efficacement, plus vite et plus durablement.»

Sondages

Chaque année, Sup Provence réalise un sondage anonyme auprès de ses étudiants. «Nous les notons toute l’année, c’est à leur tour de nous évaluer ! explique Sophie Passaro, codirectrice de Sup Provence. Nous leur demandons si l’organisation de la prépa, l’enseignement, les emplois du temps, l’environnement de travail et la disponibilité de l’équipe pédagogique correspondent à leurs attentes.» Ce sondage contient aussi des questions ouvertes permettant aux élèves de proposer des améliorations. « Cela nous donne des pistes pour ajuster, et enrichir la formation pour les prochaines sessions », précise Sandra Dorai, codirectrice de Sup Provence.
D’après le dernier en date, réalisé en 2015-2016, 100 % des étudiants* se déclarent satisfaits sur le plan général de Sup Provence. Et plus de 95 % estiment avoir eu un suivi, dont plus de 81 % un suivi personnalisé. Enfin, plus de 94 % affirment que les enseignants ont été disponibles.

Les locaux

 
Les locaux de Sup Provence sont situés à deux minutes à pied de l’université, et les heures de travail des étudiants sont adaptées afin de leur permettre d’assister à tous les cours.

Les classes ? Elles sont à effectifs réduits, constituées de 16 à 20 étudiants seulement. C’est un choix, et il est stratégique : en petit groupe, les conditions de travail ne peuvent être que meilleures.

Et c’est toujours par soucis d’efficacité et de bien être que sont mis à disposition des étudiants des salles de classe, mais aussi une cuisine, une terrasse et un grand jardin.
Ces espaces permettent des moments d’échange et de détente, soupapes importantes pour le bon équilibre des étudiants lors de cette année stressante.

*sur un panel de 93 étudiants ayant répondu aux questionnaires